Projets

 

2022

LISA MANDEL:« Se rétablir »

28 octobre-19 novembre 2022

Commissariat d’une exposition individuelle à l’Alliance Française de Toronto

En partenariat avec Broken Pencil: the magazine of zine culture and the independent arts

Se rétablir est un projet porté par Lisa Mandel depuis plusieurs années, sur la notion de rétablissement en santé mentale. Il fait l’objet d’une publication en 2022.

La santé mentale, tout le monde en a une et parfois, elle nous joue des tours. Le rétablissement est le concept selon lequel on peut mener une existence heureuse et épanouie avec un trouble psychique. On y apprend que se rétablir n’est pas guérir, c’est vivre avec. Se rétablir, c’est aussi le travail d’une vie : (re)connaître son trouble, le comprendre, l’apprivoiser, trouver du soutien, retrouver son pouvoir décisionnaire…

Ce livre recueille les témoignages de personnes directement concernées. Le projet , présenté à l’Alliance française de Toronto en français et en anglais, est aussi un outil pour combattre la stigmatisation et les idées reçues.

2 OU 3 CHOSES DONT ON EST SÛR-ES

4-27 novembre 2022

Commissariat d’une exposition collective à l’Atelier Alain Le Bras, Nantes

Avec la participation de l’EESAB-site de Rennes,TALM-Angers et l’Ecole des Beaux Arts de Nantes Saint-Nazaire. 

Avec Sahara Azzeg, Bobby Chalard, Fredster, Tangui Le Boubennec, Benoît Le Boulicaut, Valdemar De Oliveira, Naïs Fahy, V et Hugues Jourdain, Berenice Vargas Bravo.

2021

Art et travail: La lutte des clashs, une approche sociologique du travail de l’art

Jeudi 1 juillet 2021 

Table ronde et discussion avec le public

En partenariat avec Pol-n, Pôle de compétences culturelles 

Avec Thibaut Menoux et Valérie Rolle, Chercheur•e•s et enseignant•es à l’UFR sociologie de l’Université de Nantes + DJ Fingerpops 

Comment des sociologues en viennent-ils à s’intéresser à l’art ? Qu’est-ce que ça implique d’observer l’art comme un travail ? Le travail artistique, ceint de l’aura du génie et de la vocation, échappe-t-il aux formes d’aliénation et de subordination? La réponse c’est évidemment non pour les sociologues ! Nos invité•es sont venu.es partager leurs expériences d’enquête sociologique sur les mondes de l’art. Comment nos conditions d’artistes ou de travailleur.ses de l’art peuvent être observées avec les outils de la sociologie ? Iels sont venu.es nous parler de leur méthodologie utilisée sur le terrain pour analyser les rapports qui s’établissent au sein du milieu artistique en terme de relations de travail. S’en est suivi un échange avec le public.  En deuxième partie de soirée, un DJ set avec le grand retour tant attendu de Fingerpops !… 

2020

La programmation artistique 2020 du Lac à l’épaule s’est déroulée dans le cadre de la Saison des Droits Humains, organisée par la Ville de Nantes. 

CLUB TRAVAIL: »Quand je dors je travaille« 

Vendredi 20 et samedi 21 novembre 2020 

Atelier en ligne avec Mathilde Maillard et Samuel Hackwill

Les participant-es ont été convié-es à vivre une expérience sur un site internet interactif lors d’une cession orchestrée par les deux artistes avec la participation active des sociologues Thibaut Menoux et Valérie Rolle.

Il fut question de notre rapport au travail, au contexte de COVID, notre lieu de travail, nos projections futures, la manière dont notre travail est traversé par des enjeux de vie privée, d’art, d’écologie, de technologie, de futurologie ou autres formes politiques et poétiques. 

En fin de cession les artistes et les sociologues pouvaient interagir avec les participant-es grâce à une plateforme audio dédiée à cet usage. 

LISA MANDEL: « Auto édition et modèle coopératif« 

Jeudi 26 novembre 2020 

En partenariat avec la Maison Fumetti

Atelier en ligne avec Lisa Mandel

Un deuxième temps fort fut l’invitation faite à l’artiste LISA MANDEL. Autrice, bédéiste elle est aussi la créatrice des Editions Exemplaires. Nous avons invité Lisa Mandel à faire une présentation en ligne de son approche et de son parcours dans le travail de l’art en tant que bédéiste. Lisa Mandel a proposé de partager son expérience et a présenté différentes voies possibles pour imaginer des pratiques collaboratives et d’autogestion en édition. L’atelier visait essentiellement le public des artistes, des autrices et des auteurs.